WWW – Sur Internet, on n’est jamais à plus de 19 clics d’une autre page

La nébuleuse ci-dessus, conçue par « Opte project », représente le Web mondial, ses nœuds d’interconnexions et ses liens, qui dessinent un réseau bien structuré. C’est cette structure que l’équipe du physicien hongrois Albert-László Barabási tente de mettre au jour, au fil de recherches publiées pour la première fois en 1999 dansNature, et réactualisées dans une publication de la Philosophical Transactions of the Royal Society à la mi-février, rapporte le Daily Mail.

article-0-17A94DCB000005DC-443_964x960-530x527

Source : Big Browser (Blog Le Monde)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s