Les dossiers dont pourrait se servir Cahuzac

Avant d’être ministre du Budget, Jérôme Cahuzac était président de la commission des Finances et a eu entre les mains des données très sensibles.

Jérôme Cahuzac.
Jérôme Cahuzac. © Antoniol Antoine / Sipa
Le 7 avril 2010, Jérôme Cahuzac est reçu à Bercy, dont Christine Lagarde et François Baroin sont à l’époque locataires. À cette occasion, il demande d’avoir accès à la liste très sensible des 3 000 contribuables ayant un compte HSBC en Suisse. Un privilège auquel il a droit, mais dont aucun de ses prédécesseurs n’a usé, rappelleLe Parisien. Ce jour-là, Jérôme Cahuzac repart avec une copie de la liste.

Au cours de la « petite dizaine » de « réunions de travail » qui suivent, Jérôme Cahuzac s’intéresse de près à cinq affaires bien précises : Wildenstein, Wendel, Tapie, Takieddine et Bettencourt. Jérôme Cahuzac pourrait être en possession d’informations cruciales sur chacune d’entre elles.

Source : Le Point

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s