Écotaxe : nouveaux radars incendiés en Bretagne, portant le nombre total à 33 ! Le peuple gronde…

Cinq nouveaux radars ont été dégradés ou incendiés cette nuit, portant à 33 le nombre de boîtes grises vandalisées lors des manifestations contre l’écotaxe. Les destructions prennent aussi un « virage » plus anti-radar.

Les manifestants contre l'écotaxe s'en prennent de plus en plus souvent aux radars de vitesse...

La liste s’allonge des radars vandalisés en relation avec les « bonnets rouges » et les manifestations contre l’écotaxe (lire notre article). Ainsi, trois radars routiers ont été incendiés dans la nuit de samedi à dimanche dans les Côtes-d’Armor et deux autres ont été dégradés en Ille-et-Vilaine, a-t-on appris dimanche auprès des gendarmes et des pompiers.

Incendies nocturnes

Trois radars routiers ont été incendiés dans la nuit de samedi à dimanche dans les Côtes-d’Armor et deux autres ont été dégradés en Ille-et-Vilaine – soit plus d’une trentaine en tout depuis début novembre en Bretagne -, a-t-on appris dimanche auprès des gendarmes et des pompiers.

Dans les Côtes-d’Armor – où un radar avait déjà été incendié samedi soir près du portique écotaxe de Jugon-les-Lacs lors d’une manifestation -, des radars ont été incendiés dans la nuit à Maroué, sur la D14, à Planguenoual (D791) et à Plouvara (D7). Les incendies ont eu lieu entre 0 h 35 et 1 h 47, ont précisé les pompiers. En Ille-et-Vilaine, deux radars situés à Goven et Saint-Jean-sur-Vilaine ont été « dégradés » et trois personnes interpellées, ont indiqué les gendarmes. Ces dégradations s’ajoutent aux 28 radars automatiques détruits ou vandalisés en Bretagne depuis le début du mois de novembre, soit un quart de l’équipement installé au bord des routes dans les quatre départements bretons.

Mouvement collectif et actions… individuelles

Par ailleurs, les gendarmes du Finistère ont surpris et mis en fuite samedi soir plusieurs individus qui tentaient d’incendier un radar automatique sur une route du sud du département, a-t-on appris dimanche auprès du groupement de gendarmerie du Finistère. Vers 22 heures, une patrouille a aperçu les occupants d’une voiture qui mettaient le feu à des pneus jetés au pied d’un radar situé sur une route départementale entre Fouesnant et La Forêt-Fouesnant, près de Quimper. Le véhicule a pris la fuite et les gendarmes n’ont pas pu interpeller les auteurs de la tentative de destruction. Ils ont éteint les flammes et le radar n’a pas été détruit. Une enquête a été ouverte. La préfecture du Finistère avait annoncé en fin de semaine un renforcement des patrouilles après les destructions de plusieurs radars.

Source : Le Point

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s