George Soros, l’homme qui à fait sauter la banque d’Angleterre, finance opposants russes, spécule sur la chute du Yen…

Qui est George Soros ?

soros

 

George Soros, né György Schwartz le 12 août 1930 à Budapest, puis György Soros ([ˈɟøɾɟ], [ˈʃoɾoʃ]) est un financier milliardaire juif américain d’origine hongroise. Il est devenu célèbre pour ses activités de spéculation sur les devises et les actions, qui ont marqué l’histoire des bourses de valeurs puis par ses activités de philanthropie. Il est à l’origine des hedge funds apparus dans les années 1970, qui se distinguent dès la bulle financière japonaise. Il est actuellement président de Soros Fund Management, basé à New York, qui gère en 2012 25 milliards de dollars pour lui, sa famille et ses fondations1. Il préside également l‘Open Society Institute. (source : wikipédia)

 

L’homme qui fit sauter la banque d’Angleterre pour gagner un milliard

Le 16 septembre 1992, George Soros est devenu « l’homme qui fit sauter la Banque d’Angleterre », en profitant des faiblesses du système monétaire européen pour réaliser une attaque spéculative. (source : Captain Economics)

L’homme qui finance les opposants russes pour renverser Poutine

Soros finançait les opposants russes qui ont dénoncés les soi-disants manipulations des dernières élections russes et qui essaient de renverser le régime en poussant une partie de la population incrédule à manifester dans les rues. (source : Afrique Démocratie)

L’homme qui spécule sur la chute du Yen pour encore gagner un milliard

D’après le Wall Street Journal, Soros aurait gagné autour d’un milliard de dollars en pariant contre la monnaie nippone depuis le mois de novembre. (source : Sam Révolte)

Publicités

Discours de Benjamin Freedman en 1961 sur le sionisme

Discours donné en 1961 par Benjamin H. Freedman au nom d’un magazine de l’époque Common Sens à l’hôtel Willard de Washington DC. 

Benjamin Freedman est né en 1890 de parents juifs. Il devint un homme d’affaire new-yorkais réputé au point d’être le principal propriétaire de la Woodbury Soap Company. Il rompit avec le sionisme international à la fin de la deuxième guerre mondiale, puis a passé le restant de sa vie à exposer les faits de l’influence sioniste en Amérique ; dépensant pour cela plus de $ 2.5 millions de sa propre poche.

Mr Freedman ’’savait’’ dans le vrai sens du terme, ayant évolué dans les plus grandes sphère de l’état et de la politique. Il fut d’ailleurs très familier avec Bernard Baruch, Samuel Untermeyer, Woodrow Wilson, Franklin Roosevelt, Joseph Kennedy et John F. Kennedy, ainsi que de nombreux autres figures marquantes de son temps.

DISCOURS DE BENJAMIN FREEDMAN

Sources : Cristo et SOS-Crise                                                            Benjamin Harrison Freedman (wiki)

Khazars (wiki)