Pendant que certains meurent de faim, d’autres jettent 1M€ de denrées consommables

photo incendie du super-u de rennes. 1 million de denrées à la poubelle

Dans la nuit de vendredi à samedi dernier, le Super-U Sarah Bernard dans le sud de Rennes a été ravagé par un incendie. À l’intérieur, se trouvaient des centaines de milliers de produits. Tous devront être jetés, réglementation oblige. Au grand regret de la responsable de l’enseigne.

« On aurait pu donner une partie de la marchandise mais… »

« Malgré l’incendie et les fumées, de nombreux produits en rayon n’ont pas été vraiment touchés. Parfois juste un peu de suie dessus » explique Isabelle Cardinal, responsable du Super U Sarah Bernhardt à Rennes. « Mon premier réflexe a été de me dire qu’on pouvait sans doute en donner une partie aux Restos du cœur, au Secours populaire et d’autres associations caritatives. Mais non, ce n’est pas possible ». En tout, un million d’euros de denrées à la poubelle.

La raison : la réglementation, les assurances et des textes allant à l’encontre du bon sens. « Je suis désolé et ça me choque mais on est obligé de tout jeter. Je n’ai pas le choix ».

Source : Ouest-France

Le manque de nourriture : un problème réel ou un prétexte de spéculation?

Cela semble paradoxal, mais malgré l’absence de la pénurie des vivres, un homme sur huit souffre toujours de la faim sur Terre. Selon les chiffres de l’ONU, un humain sur la planète dispose en moyenne de 152 kilos de céréales par an, soit 500 g chaque jour. Toutefois, selon ces mêmes chiffres, 870 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde. […] suite sur La voix de la Russie

tract_globalgrain13nov2012(2)